Le saviez-vous ? Froncer des sourcils face au soleil rend agressif !

Optique

keep-calm-and-wear-your-safety-glassesC’est en tout cas ce qu’affirme le très sérieux site Acuité.

« Ce n’est un secret pour personne, il est même partagé par tous : nos sentiments modifient nos expressions faciales. Et vous l’aurez vous aussi constaté, un jour bien éclairé et vous voilà instinctivement et involontairement en train de froncer les sourcils. De là à dire que les deux pourraient être liés, il y a un pas que des chercheurs Italiens viennent justement de franchir.

Après une étude un peu farfelue sur le Botox, d’après laquelle ce produit rendrait plus heureux parce que l’expression faciale du sourire au repos qu’il laisserait serait plus agréable, des chercheurs ont tenté de déterminer si le froncement de sourcils d’un visage en plein soleil peut rendre plus agressif. Il s’avère que oui mais, heureusement les opticiens détiennent la solution. Ce phénomène peut en effet être aisément évité en portant des solaires !
Dans le détail, les chercheurs du département des Sciences Psychologiques, Sciences Humaines et du Territoire de l’Université italienne de Chieti-Pescara ont tenté de vérifier si l’agressivité peut être déclenchée par le froncement de sourcils involontaire qui se produit lorsque les individus sont face au soleil. Pour mener à bien cette enquête, l’équipe de scientifiques a interrogé un panel de personnes au hasard, marchant le long d’une plage ou sur une promenade, avec et sans solaires, afin de définir leurs sentiments de colère et d’agressivité. C’est à partir de ces résultats qu’ils ont conclu que les personnes avançant vers le soleil sans solaires sont généralement plus en colère que les autres. Les chercheurs se sont alors demandés si cette colère était seulement le fruit du froncement des sourcils ou le fait d’avoir le soleil dans les yeux.
A en croire l’étude, ce phénomène de froncement des sourcils implique le même type d’activation des muscles faciaux que dans l’expression de la colère, ainsi que Charles Darwin l’a remarqué en décrivant la forme particulière, en « parasol », des sourcils froncés exprimant la colère mais permettant également de protéger les yeux.
Les chercheurs soutiennent en outre que froncer les sourcils face au soleil affecte l’humeur très rapidement. Au total, ces résultats fournissent la première preuve de la validité écologique de l’hypothèse de rétroaction faciale.
Rendre le sourire et offrir de la bonne humeur peut être un nouvel argument de poids pour notre filière, afin développer le secteur des solaires mais également des verres correcteurs photochromiques. Avec des études comportementales aussi pointues, on saisit mieux pourquoi nos voisins Italiens sont les numéros un mondiaux des solaires ! »

 

 

 

Sources et article à retrouver sur le site Acuité