CAROLINE ABRAM

Les créateurs, Optique

VISUEL O PORTEE

Nous sommes tous d’accord pour dire que depuis quelques jours, le soleil n’est pas au rendez-vous. En revanche, cela ne vous empêche pas d’y penser et de rêver à cet été, sur un transat, en train de faire bronzette !

Aïe, seul hic, vous n’avez pas de lunettes de soleil, féminines et sexy, pour protéger vos yeux…

La bonne nouvelle ? La Maison de la Vision vous propose de superbes lunettes solaires Caroline Abram, aux couleurs détonnantes et aux formes glamours !!

Publicités

« Cul de bouteille »,court métrage malin et poétique qui prépare les enfants à leurs premières lunettes

Les créateurs

Sorti en 2010 et rediffusé régulièrement à la télévision, le court métrage Cul de bouteille est un petit bijou d’animation. Si vous en avez un jour l’occasion, regardez-le absolument. Pourquoi ? Explications.

Présent sur plus de 40 festivals, Cul de bouteille a été primé 25 fois avant que les portes ne se ferment aux pieds des oscars. Un incroyable succès pour ce court métrage de 9 minutes de l’illustrateur et animateur Jean-Claude Rozec. Cette coproduction de Vivement Lundi ! et Blink Productions a été produite en 2010 et est encore diffusée régulièrement sur les chaines. 

 

SYNOPSIS

Court métrage cul de bouteille flou

Comme de nombreux enfants de son âge, Arnaud apprend qu’il doit porter des lunettes. La myopie est annoncée comme un malheur qui s’abat sur son nez, tout comme ces énormes lunettes réduisant ses yeux à de petits points perdus dans l’immensité de ses verres. Sauf qu’Arnaud n’y voit pas mieux. Pas du tout ! Avec ses lunettes, il perd toute la beauté de son monde. Alors, doit-il les garder, se faire appeler « cul de bouteille » et s’ennuyer dans un monde si plat ? Ou les enlever, vivre ses aventures fantastiques, à ses risques et périls ?

 

 

Court métrage cul de bouteille ophtalmologisteLe narrateur, Dominique Pinon, de sa voix au timbre atypique, nous immerge directement dans ce récit enchanteur, où les adultes retrouveront certainement les monstres de leur enfance. En noir et blanc, le film semble pourtant animé de milles couleurs, celles qui dansent, qui chantent et illuminent nos souvenirs. L’ambiance n’est pas sans rappeler celle de Tim Burton, mais le grain du dessin, des flous, les nuances de gris, font de ce court métrage un petit bijou unique.

 

Une histoire de lunettes, qui nous replonge dans nos cauchemars, nous rappelle la peur d’être montré du doigt, d’être le « binoclard », le « quatre yeux ». Mais finalement, ce n’est pas tant sur cela qu’il faut s’attarder.

 Arnaud est aussi montré du doigt car il ne veut pas se plier au monde qu’on lui impose, parce qu’il veut vivre dans cet imaginaire bien plus beau que la réalité. Les lunettes ne sont qu’une allégorie de l’enfance qu’on doit laisser derrière soi. Les enfants doivent un jour arrêter de rêver, voir la réalité comme elle est. Mais au fond, même adulte, il nous arrive à tous de retirer nos lunettes, pour nous replonger dans le flou, juste le temps de nous retrouver.

 

<p><a href= »http://vimeo.com/45581909″>Cul de bouteille</a> from <a href= »http://vimeo.com/regionbretagne »>R&eacute;gion Bretagne</a> on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

Sources et article : Happyview Mag 

 

Coup de projecteur sur la collection Caroline Abram !

Les créateurs

Découvrez la nouvelle collection de solaires Caroline Abram. La mannequin décalée Léonida et sa fille Andréa vous la présente avec malice et élégance une collection féminine, colorée à la fois ultra rétro et avant gardiste !

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAFille d’une opticienne et d’un ophtalmo, c’est presque tout naturellement que Caroline Abram est devenue opticienne. Créatrice d’accessoires de lunettes, de bijoux, chainettes et porte lunettes depuis 15 ans ( FILAO PARIS ) et de sa propre marque depuis 2008, elle n’a de cesse de surprendre en proposant des collections toujours plus originales et tendances les unes que les autres.

Caroline Abram possède un univers bien à elle ! Eclectique, elle puise son inspiration dans les ambiances et couleurs sénégalaises où elle a passé une partie de son enfance, s’imprègnant aussi d’influences indiennes, antillaises, bretonnes et polonaises.

Avec la volonté de créer des montures sexy et élégantes, mélangeant subtilement l’ultra vintage et l’avant gardisme, elle met les femmes en valeur avec simplicité. C’est dans cette optique qu’elle a relancé la tendance papillon : un modèle féminin, coloré, au format « cat eyes », véritable régal pour les yeux!

Si c’est aux femmes qu’elle s’est adressé en premier lieu, elle pense désormais également à ces messieurs pour qui elle dessine des formes viriles aux couleurs surprenantes! Nul doute, la patte reconnaissable entre mille de Caroline Abram est bien là.