Tatouage de la cornée – Une aiguille dans l’oeil !

Optique, Vision

Tatouage-des-yeux

Un chirurgien-ophtalmologue spécialiste des opérations oculaires au laser, Francis Ferrari, propose depuis avril 2014 de changer la couleur des yeux de ses patients à l’aide d’un tatouage circulaire de la cornée. Cette technique déjà ancienne était employée « par les romains et les égyptiens, pour cacher des cicatrices oculaires disgracieuses », explique-t-il.

Oui mais comment ?

Pour y parvenir sans dépigmenter l’iris, le docteur utilise un laser femtoseconde qui produit « un tunnel circulaire dans la cornée dans lequel sera injecté le pigment ». « Toutes les couleurs sont possibles », affirme-t-il. Baptisée « kératopigmentation annulaire esthétique », cette opération a été réalisée pour la première fois le 5 décembre 2013 chez une patiente qui désirait changer la couleur de ses yeux bruns. D’après Francis Ferrari, « le résultat est bon et les yeux sont devenus verts. Quatre mois après l’opération, la patiente était très satisfaite et aucune complication n’est apparue depuis ».

Une technique inoffensive …

Cette nouvelle technique, qui se veut inoffensive, entre en concurrence avec deux autres opérations permettant de modifier la couleur des yeux, non sans risques. « L’avantage, souligne Francis Ferrari, est qu’il n’y a pas de pénétration dans l’œil, ni l’utilisation de colorants, d’implants ou de lasers intervenant sur l’iris ».

Pas tous d’accord !

Reste que selon Damien Gatinel, chirurgien spécialisé dans les opérations de la cataracte, la technique présentée par Francis Ferrari pourrait elle aussi provoquer une inflammation de l’œil, voire un glaucome. De plus, il propose de changer la couleur de la cornée, et non de l’iris, ce qui pourrait donner un résultat peu satisfaisant, en regardant les yeux dans le détail… »

Pour l’heure, le Dr. Francis Ferrari réalise cette opération au Centre d’Ophtalmologie Futura situé à Strasbourg.

Source : Acuité

Publicités

La couleur de vos yeux déterminerait votre tolérance à la douleur…et à l’alcool !

Optique

Capture d’écran 2014-08-18 à 17.38.59

How Paint Are You ?

« Les yeux sont les fenêtres de l’âme » disait Georges Rodenbach. 

« Pas que » semblent lui rétorquer les scientifiques de l’Université de Pittsburgh. Selon leurs récentes recherches, la couleur de vos yeux déterminerait en effet votre seuil de tolérance à la douleur et à l’alcool.

Pour bien comprendre, voici quelques explications

La couleur des yeux est définie selon 12 à 13 variations génétiques. Ces mêmes gènes ont également une incidence dans d’autres fonctions du corps. Par exemple, le gène NCX-4, directement lié aux yeux foncés, contrôle aussi de nombreuses protéines différentes dans le corps. L’une des protéines du NCX-4 est elle même responsable de la sensation de la douleur, tout comme les gènes reliés à la quantité de mélanine. La mélanine est le pigment qui fait qu’un individu aura plus ou moins les yeux sombres. Ceci explique cela. Les personnes avec une forte dose de mélanine ont les les yeux plus foncés et sont plus sensibles à la douleur. 

 

Et l’alcool dans tout ça ?

La mélanine pourrait être aussi la raison pour laquelle les gens avec les yeux foncés sont plus sensibles à l’alcool. Plus sujet à en ressentir les effets, ils n’auraient pas besoin de boire autant que les yeux clairs pour ressentir une sensation d’ivresse. Les scientifiques affirment que cela pourrait être une des raisons pour laquelle les gens avec des yeux foncés sont moins susceptibles que les autres de devenir alcooliques. 

 

Les yeux foncés plus intelligents ?

La réflexion des chercheurs ne s’arrête pas là !

En plus des yeux, la mélanine est également présente dans le cerveau. Plus il y en a, plus il fonctionne. Une étude réalisée dans les années 1990 a ainsi démontré que les personnes ayant les yeux sombres ont de meilleurs résultats sur des tests chronométrés parce qu’ils pensent plus vite. Les yeux clairs, qui n’ont pas autant de mélanine que les yeux foncés, auraient donc des temps de réaction plus lents!  Plus bêtes les yeux clairs?  Pas forcement, car ces derniers auront tendance à penser de manière plus stratégique que leurs homologues aux yeux noirs.

Bien que ces résultats récents soient très intéressants, d’autres recherches sont encore nécessaires pour mieux comprendre comment les gènes influent sur nos fonctions et notre corps.

 Articles et sources Essilor